Test de : L’aspirateur-robot Xiaomi Roborock S50

Cette année, le géant chinois a en effet commercialisé son robot aspirateur deuxième génération baptisé Roborock S50. Fort du succès du premier modèle, la marque récidive en proposant une version plus intelligente et plus endurante. Petite nouveauté qui n’est pas négligeable, puisque je n’ai aucune notion de chinois : l’application est désormais en anglais, histoire de se mettre à la portée d’un marché européen déjà séduit par le précédent opus.

Notre test de l’aspirateur-robot Roborock S50 de Xiaomi

Autonomie
Aspiration
Système de navigation
Prix

Globalement, ce produit est un bon élève dans sa catégorie, et après plusieurs mois d’utilisation, je suis globalement très satisfaite des prestations de ce nouveau membre de la famille.

Une excellente autonomie

Cet aspirateur a une autonomie très intéressante et peut couvrir de très grandes pièces. Il peut ainsi accomplir sa tache pendant plus de 2h30 en mode « Normal », et pendant plus d’1h30 en mode « Turbo ». Dès qu’il sent que sa charge est insuffisante, il retourne automatiquement à sa station de rechargement. Comptez deux bonnes heures pour une recharge complète.

Qu’en est-il de l’aspiration ?

Très performant sur le carrelage de la pièce de vie, et sur la moquette fine du bureau, il s’est montré plus décevant sur la moquette plus épaisse des chambres et sur le tapis à poils longs du salon. Les quatre modes d’aspiration sont eux aussi peu convaincants, et c’est bien dommage.

Le système de navigation du Xiaomi Roborock S50

L’aspirateur-robot Xiaomi Roborock S50 dispose d’une intelligence hors du commun. Équipé de 11 capteurs ultrasoniques, il détecte les moindres obstacles à une grande distance, grâce à sa vision à 360°. Les jouets récalcitrants des enfants sont donc régulièrement épargnés. Ce robot-aspirateur est tout bonnement épatant, dans la mesure où il cartographie littéralement la pièce qu’il doit nettoyer. Il en fait d’abord le tour et s’occupe ensuite de l’intérieur de la surface. Je dois reconnaître que sa capacité à optimiser ses déplacements m’a vraiment épatée. En plus, je peux savoir précisément, grâce à l’application, où il est passé, combien de temps il a œuvré et l’autonomie qui lui reste, à la fin de chaque nettoyage.

On aime :
  • son prix. Argument de vente n°1 de la marque, cette réputation n’est pas volée. Comptez environ 430 euros pour cet appareil qui présente des fonctionnalités et performances que ses concurrents vendent au moins deux fois plus cher.
  • sa facilité d’entretien. Le collecteur de matière est d’une contenance suffisante (480 mL), mais il est surtout très facile à retirer et à nettoyer sous un filet d’eau. Attention toutefois à ne rien renverser, car il n’est pas hermétique, mais c’est un coup à prendre.
  • sa gestion via le smartphone, qui m’épargne une énième télécommande. Tout en effet se fait via l’application Mi Home : de l’initialisation au contrôle de l’état d’usure des filtres, brosses et capteurs. Je suis fière d’avoir réussi à dompter mon aspirateur connecté !
  • son réservoir d’eau et sa mini-serpillière. Nouveauté intéressante sur ce modèle, cet aspirateur peut également débarrasser le sol des grosses poussières incrustées. Ne rêvez pas, il ne lavera pas le sol de la maison, mais j’apprécie cette fonction innovante, qui lui permet d’optimiser le nettoyage de la cuisine, où nous mangeons en famille quotidiennement.
  • son design épuré. En plus d’être performant, c’est un bel objet qui a toute sa place dans mon salon à la décoration moderne et laquée.

On aime moins :
  • ses quatre modes d’aspiration, puisque le seul changement marquant, lorsque je passe d’un mode à l’autre, c’est une augmentation du volume des décibels mais pas de la puissance d’aspiration. C’est ma plus grande déception.
    ses modestes performances sur moquette épaisse. Même en mode « CARPET » et « TURBO », l’aspiration n’est pas concluante et de nombreuses matières restent entre les poils de mon grand tapis.
  • son épaisseur de 9.7 cm, qui ne permet pas d’aspirer sous mon canapé ni sous ma table basse, mais c’est anecdotique.
  • la langue unique de l’application. Même si je suis plus à l’aise en anglais qu’en chinois, j’aurais apprécié que les nombreuses fonctionnalités de l’application soient expliquées en français.
  • ses contre-performances dans les angles des pièces. Il peine, en effet, dans les coins, mais compte-tenu de sa forme, je n’arrive pas à lui en vouloir.

9 Note générale
Conclusion : Que penser du Roborock S50 de Xiaomi ?

En conclusion, le Roborock S50 de Xiaomi remplit haut la main sa mission d'aspirateur connecté de dernière génération. Extrêmement facile d'utilisation et d'entretien, il m'épate au quotidien. Même si certains petits bémols ternissent par endroits son évaluation, ce produit est vraiment un investissement domestique que je ne regrette pas.

Autonomie
10
Aspiration
7.5
Système de navigation
10
Prix
9
Note des utilisateurs : Soyez le premier !

We will be happy to hear your thoughts

      Laisser un commentaire

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Nouvelles Technologies
      Login/Register access is temporary disabled
      Compare items
      • Total (0)
      Compare